La CFDT n’était pas signataire de l’accord intéressement triennal précédent. Nous n’avons pas cautionné la mise en place de critères inatteignables et non corrélés aux annonces de la compagnie aux marchés financiers comme la marge brute annuelle.
Nous sommes étonnés que le signataire de l’accord n’ait pas émis d’alerte puisqu’il participe aux commissions de suivi trimestrielles. Nous considérons que notre intéressement est au « ras des pâquerettes » cette année. Nous relevons que le montant des dividendes a augmenté (de 346 millions en 2013 à 510 millions en 2014, en comptant le rachat d’actions exceptionnel).

Lire notre tract : tract_CFDT_INTERESSEMENT_RESULTATS