Le rapport de SECAFI ALFA à l'attention des élus CCE révèle que le bilan économique de ST n'est pas vraiment satisfaisant ces dernières années. Les décisions stratégiques ne portent pas leurs fruits, bien au contraire. ST recule et perd progressivement sa position de leader dans le semi-conducteur, et notamment le leadership européen. Le chiffre d'affaires baisse, les parts de marchés diminuent, le doute s'installe sur le segment numérique, etc.

Il est temps de changer d'angle de vue et d'expérimenter d'autres chemins. Rendre le travail visible par exemple : une solution pour sortir de la crise ? Les élus CFDT vous invitent à visionner cette séquence vidéo explicite. Trois minutes pour comprendre la place et la valeur ajoutée de l'Humain dans le travail au quotidien.

L'enjeu aujourd'hui pour STMicroelectronics est de parvenir à élaborer des visions partagées de la stratégie de la compagnie à tous les niveaux. Les experts sont unanimes. La concurrence se renforce et nous devons nous adapter ou les temps seront plus durs encore. ST innove, nous avons les compétences pour le faire. Toutefois, le TOP management doit parvenir à créer plus de synergies dans les équipes, générer plus de coopération et créer une coordination exemplaire des projets qui permette de répondre au bon moment et avec les bons produits aux besoins du marché. Nous pensons à la CFDT qu'ST doit remettre au premier plan des valeurs collectives de travail, susciter la confiance et surtout écouter partout les propositions des salariés qui sur le terrain sont capables de dire si oui ou non les projets sont réalistes dans les temps imposés.

Enfin, les coûts sont une opinion. Ils dépendent des périmètres retenus pour les évaluer et des méthodes de calculs employés. A ce titre, nous devons stopper les visées à court terme et voir les Ressources Humaines comme un investissement. Même si nous devons faire des efforts pour nous améliorer financièrement, nous ne pourrons pas nous développer sans investir et prendre des risques. Arrêtons de nous recroqueviller et de nous isoler en nous coupant des ressources (voyages, conférences, formations externes, publications,etc.). Soyons productifs pour l'entreprise et constructifs pour les salariés ! Changeons d'état d'esprit.