La CFDT souhaite la mise en œuvre d’un projet de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ambitieux visant à maintenir une employabilité optimale pour chaque salarié.

Pour mettre en place son projet d’évolution professionnelle, celui-ci pourra s’appuyer sur :

  • Des moyens supplémentaires donnés aux comités de suivi
  • Une capacité à chaque commission locale de revoir les orientations de l’ODM sur chaque site
  • L’ouverture du Pôle de Mobilité Régional aux opportunités de mobilité interne.

Des efforts devront être faits sur la formation et sa valorisation. La gestion des nouveaux droits du CPF dont dispose chaque salarié doit faciliter l’employabilité au-delà du besoin immédiat du poste. Faciliter la mobilité interne va de pair. Les outils mis en place sont de nature à donner plus de visibilité aux salariés. Reste à la direction des ressources humaines de faire adhérer le management à sa mise en pratique, et de fluidifier les demandes de mobilités.

L’amélioration du dispositif de mobilité externe est favorable aux salariés. La possibilité explicite de recours des salariés limite le risque d’abus de véto managérial. La CFDT ne souhaite pas que ce dispositif soit un plan de départ volontaire déguisé et veillera à ce que soit respecté la fois la démarche volontaire du salarié, et une utilisation normale des vétos/recours.