Toutes les entreprises du CAC 40 ont versé la prime « Macron » à l’exception de STMicroelectronics malgré des bénéfices records réalisés en 2018 et un carnet de commandes bien rempli pour 2019 ! La CFDT et les autres organisations syndicales ont aussi demandé un rendez-vous au ministère de l’Industrie pour informer l’État actionnaire du mépris de la Direction envers ses salariés. La Direction avait proposé de verser en lieu et place de la prime « Macron » un supplément d’intéressement. Mais cette proposition a été rejetée par l’ensemble des organisations syndicales. Pour la CFDT, il n’était pas concevable de négocier sur les bases d’un complément alors que le montant de l’intéressement n’était pas encore connu, tout en rappelant que ce dispositif a vocation à s’adresser à tous les salariés. Lire notre PointPresse_CFDT-STMicroelectronics.

Ecrivez-nous...