Avril 2020 : Intéressement, un supplément à négocier !

Avril 2020 : Intéressement, un supplément à négocier !

Intéressement, dividendes : les lignes bougent progressivement. Nous sommes à "l'assaut" sur tous ces sujets. Depuis fin mars, l’Etat français, notamment par la voix de la ministre du Travail, Mme Muriel Pénicaud, demande aux entreprises dont il est actionnaire (même minoritaire) de ne pas verser de dividendes par “solidarité” en ces temps d’épidémie de coronavirus et le ministre de l'économie Bruno Le Maire en appelle à la "modération". La CFDT et la CFE-CGC ont donc interpellé par courrier, le Ministre de l’Economie et notre C.E.O afin de dénoncer le versement des dividendes prévu pour 2020 (soit 218.7 millions de dollars). Pour nous, il faut récompenser la mobilisation de l’ensemble du personnel et pas seulement les actionnaires !

Aussi, les organisations syndicales signataires de notre accord d'intéressement, soit la CFDT et la CFE-CGC, ont demandé par courrier l’ouverture d’une négociation pour un supplément en rapport avec les résultats. Après plusieurs refus de notre Direction qui était satisfaite du montant, notre CEO a, par un courrier aux organisations syndicales daté du 31 Mars 2020, donné son feu vert et mandat au DRH France pour l’ouverture des négociations "avec pour objectif l’attribution d’un supplément d’intéressement". Jean Marc Chery répond "comprendre notre déception au regard des résultats mécaniques de l’intéressement au titre de l’année 2019". Nous nous en félicitons. Il ajoute "que le maintien de notre outil industriel et la poursuite des projets de nos clients sont essentiels au fonctionnement de notre pays et indispensables à l’approvisionnement des secteurs critiques". 

Pour autant, même si l’activité de nos industries est essentielle pour l’économie de notre pays, nos territoires et pour l’emploi, nous rappelons avec insistante la priorité de protéger la santé et la sécurité des salariés. Nous sommes convaincus que c’est par le dialogue social et notamment au travers des instances représentatives du personnel que le maintien des activités pourra se faire en rassurant les salariés des mesures mises en place et par une communication régulière sur l’évolution de la situation.

Pour réussir ce challenge, l'entreprise doit organiser ses activités d’une part en ayant recours au télétravail pour tous ceux dont l’emploi le permet et d’autre part en mettant en place des moyens de protection adaptés à chaque activité en atelier. Un guide paritaire sur-mesure a été établi, en s’appuyant sur les dispositions légales et réglementaires, sur l’ensemble des mesures adoptées par les pouvoirs publics qui peuvent évoluer. Ce guide check-list rappelle les mesures, consignes et recommandations et compile les bonnes pratiques enrichies par les échanges. C'est par notre engagement commun, que nous pourrons assurer une continuité ou un retour progressif de l’activité avec la plus grande exigence de sécurité sanitaire afin de permettre à chacun de retrouver confiance et sérénité au travail.

Lire notre tract_CFDT_avril 2020. Nous tenons les courriers à disposition des salariés sur demande. N'oubliez pas non plus de nous contacter à l'adresse covid19@cfdtst.com pour toute question concernant le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *