La CFDT alerte sur le fait qu’ STMicroelectronics sera la seule entreprise du CAC 40 à ne pas verser la prime Macron!

Toutes les entreprises du CAC 40 ont versé la prime « Macron » à l’exception de STMicroelectronics malgré des bénéfices records réalisés en 2018 et un carnet de commandes bien rempli pour 2019 ! La CFDT et les autres organisations syndicales ont aussi demandé un rendez-vous au ministère de l’Industrie pour informer l’État actionnaire du mépris de la Direction envers ses salariés. La Direction avait proposé de verser en lieu et place de la prime « Macron » un supplément d’intéressement. Mais cette proposition a été rejetée par l’ensemble des organisations syndicales. Pour la CFDT, il n’était pas concevable de négocier sur les bases d’un complément alors que le montant de l’intéressement n’était pas encore connu, tout en rappelant que ce dispositif a vocation à s’adresser à tous les salariés. Lire notre PointPresse_CFDT-STMicroelectronics.

Lire la suite
  • 0

Prime : l’intersyndical dit non au chantage !

Les organisations syndicales représentatives à STMicroelectronics France rejettent donc en bloc, le chantage de la direction à la signature d'un accord sur un supplément d’intéressement pour répondre de façon maladroite à la demande gouvernementale de « prime MACRON ». Pour les Organisations Syndicales Représentatives un supplément intéressement peut se négocier durant toute l’année calendaire qui suit le versement de l’intéressement. Il a une réelle valeur de récompense, doit être pour toutes les forces vives de ST ! Lire le tract communiqué_intersyndicale-primes-Macron.

Lire la suite
  • 0

Prime Macron : suite et fin de la négociation

Après une seconde discussion avec la direction, aucune avancée significative n’est constatée. Les trois organisations syndicales majoritaires sont unanimes pour refuser le dispositif proposé, à savoir un aménagement du dispositif d’intéressement. Pour la CFDT, il est urgent d’ouvrir des négociations portant sur la rémunération ! Lire notre tract nego_prime_complement-interessement.

Lire la suite
  • 0

Prime Macron : notre courrier au Président de la République

En tant que chef de l’Etat, actionnaire de notre entreprise, nous nous demandons d’intercéder en faveur des salariés auprès de nos dirigeants afin qu’ils acceptent de verser une prime défiscalisée aux salariés qui s’investissent depuis des années afin que ST Microelectronics reste un fleuron de l’industrie français et rayonne à l’international comme elle le fait aujourd’hui. Lire notre Courrier au Président de la République.
Lire la suite
  • 0

Prime de fin d’année : la réponse de l’entreprise

C'est fait. La loi est publiée concernant la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat. Adoptée en un temps record, la loi portant mesures d’urgence économiques et sociales met en place la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat promise par notre président suite à la crise des gilets jaunes. Cette prime exceptionnelle exonérée repose sur le volontariat des entreprises et est limitée. La CFDT STMicroelectronics a demandé à obtenir une prime de fin d’année de 1 000 € pour tous les salariés ! Malheureusement, la réponse est négative. Cependant, la Direction envisage de faire un geste sur la prime d'intéressement. A ce jour, nous n'avons ni modalité, ni montant... Lire notre tract prime_noel_ST-NON et notre tract-CFDT_prime_Macron_janvier_2019.

Lire la suite
  • 0

Prime de fin d’année ? La CFDT demande 1 000 euros…

Quelques grandes entreprises ont répondu à l’appel d’Emmanuel Macron et vont instaurer une prime exceptionnelle de fin d’année (Total, Altice, Iliad, Orange, etc.). Y aura-t-il une prime de fin d’année pour les salariés ST ? C'est le sens de notre lettre envoyée à la Direction afin de négocier et obtenir un geste de sa part. Nos résultats financiers le permettent,  il est temps de partager les richesses créées par chacun. Il est possible cette année de verser une prime exceptionnelle, non soumise à l’impôt et aux cotisations sociales. Le Premier ministre Edouard Philippe a précisé qu'elle serait défiscalisée jusqu'à 1.000 euros, et que les salariés touchant jusqu'à 3.600 euros mensuels net y seraient éligibles. Lire notre courrier prime fin d-année.

Lire la suite
  • 0