Restructuration DPG : la CFDT reste fortement mobilisée

La CFDT reste mobilisée pour éviter le désengagement de la compagnie du secteur numérique. Une délégation du comité européen a rencontré les gouvernements Français et Italien mi-juillet. Lire notre tract_restructuration_rentree-2015

Depuis l’arrivée du nouveau General Manager du groupe CPD en 2014, nous restons perplexes sur la Stratégie engagée. Nous ne voyons pas de perspectives, ni actions concrètes visibles si ce n’est des plans d’économies puis des cures d’amaigrissement qui se répètent en produisant toujours les mêmes effets.

Lire la suite
  • 0

RDV en intersyndicale au Ministère de l’Economie programmé en septembre 2015

Bonne nouvelle pour les organisations syndicales représentatives de ST ! Monsieur Alexis Kohler (Directeur du Cabinet d’Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique) recevra une délégation de 8 personnes (2 par OS) le lundi 7 septembre au Ministère de l’Economie. Ces rendez-vous sont l'opportunité pour les représentants des salariés de partager les informations avec l'Etat et d'échanger autour des enjeux respectifs.

Le 15 juillet 2015, le droit d’alerte a été voté par les élus lors du CCE. Une expertise économique aura donc lieu entre le 20 août et le 7 septembre 2015, avec un CCE entre le 15 et le 20 septembre 2015. La CFDT considère que la Direction n’a pas apporté de réponses suffisantes à nos questions, notamment sur l'emploi ! Délibération unanime des élus CCE à la réunion du 15 juillet 2015 : Au cours de la réunion du Comité Central d’Entreprise, en date du 24 juin, les élus ont demandé au président du CCE de…
Lire la suite
  • 0

Intersyndicale : la pétition compte plus de 4 300 signatures

Les organisations syndicales représentatives de STMICROELECTRONICS (CGT, CFE-CGC, UNSA et CFDT) se mobilisent et interpellent l’Etat Français. Une pétition de plus de 4000 signatures vient d’être envoyée au gouvernement afin qu’il intervienne en tant qu’actionnaire. Les syndicats demandent à être reçus le plus rapidement possible par le gouvernement Français. En effet, l’Etat actionnaire détient conjointement avec l’Italie le contrôle de ST. Les salariés interpellent les ministères pour obtenir : L'abandon de la "stratégie" financière court-termiste... Le retour à une stratégie de développement dans tous les secteurs de l'entreprise et les investissements nécessaires pour garantir l'avenir de tous les sites, l'indépendance technologique et la pérennité des emplois... Le départ sans parachute doré du PDG et la nomination d’une nouvelle équipe dirigeante pour redévelopper l’entreprise... Lire le COMMUNIQUE_PRESSE-INTERSYNDICALE_STMICROELECTRONICS
Lire la suite
  • 0

Pétition commune des organisations syndicales

Top départ ! La CFE-CGC, la CFDT, la CGT et l'UNSA souhaitent mobiliser les salariés ST français. Nous vous invitons à signer la pétition commune dont les objectifs sont les suivants :

l'abandon de la "stratégie" financière court-termiste le retour à une stratégie de développement dans tous les secteurs de l'entreprise et les investissements nécessaires pour garantir l'avenir de tous les sites l'indépendance technologique et la pérennité des emplois le départ sans parachute doré du PDG et la nomination d’une nouvelle équipe dirigeante pour redévelopper l’entreprise

Rapprochez-vous de vos élus en local si vous souhaitez obtenir des renseignements (visualiser l'appel_inter_juin2015).

Lire la suite
  • 0

Industrie européenne et française : les OS STMicro en intersyndical

Le décrochage de l'entreprise s’accentue dans un contexte économique international marqué par la reprise des fusions dans notre secteur. Des entretiens ont eu lieu en intersyndicale avec des députés proches du dossier STMicroelectronics. La CFDT compte s'impliquer et militer pour la défense de l'emploi ! Lire notre tract_CFDT_urgence_industrie-ST_2015 Lire le communique_INTERSYNDICAL_juin-2015
Lire la suite
  • 0

STMICROELECTRONICS se prépare-t-il à une vente de sa division numérique ?

Une hypothèse de vente "par appartement" menacerait des emplois en France et la perte de l’indépendance de l’Europe dans le secteur des nouvelles technologies. Les annonces récentes de Monsieur Bozotti, le 12 mai 2015 à Londres lors de la journée « investisseurs », ne font que renforcer un plan mis en place pour doper le cours de l’action à très court terme.

Nous avions déjà interpellé le gouvernement le 17 novembre 2014 lors d'une rencontre à Bercy avec des représentants du Ministère de l'Économie ainsi que ceux du Ministère du Travail. L'intersyndicale (CFDT, CGT, CAD-ST) souhaitait alerter les pouvoirs publics de nos inquiétudes vis-à-vis de la stratégie et discuter de l’avenir de notre entreprise. En effet, nous savions pertinemment que l’enclenchement d’un plan de départs volontaires de 450 salariés dans le monde (dont 150 en France) ne résoudrait rien, si ce n’est une embellie passagère sur les marchés bo…

Lire la suite
  • 0