Intéressement : des avancées obtenues

Le nouvel accord 2018 - 2020 permet de distribuer une enveloppe de 17,8 millions d’euros, en hausse de 15%, malgré des résultats compagnie « Operating Income » en baisse par rapport à cible initialement prévue. Face à l’incompréhension des salariés, suite à son refus de mettre en œuvre la « prime Macron », la Direction a fini par entendre les organisations syndicales et accepte de verser une prime « PESPA ». La mobilisation des salariés ces derniers jours n'y est pas pour rien ! Enfin, l'entreprise accède finalement à notre demande de mettre en place une prime de complément d’intéressement qui bénéficiera à tous les salariés avec tous les avantages liés à celle-ci (abondement, nantissement).

Depuis cette année et après de nombreuses consultations auprès des organisations syndicales, un nouvel opérateur a été désigné pour gérer l’épargne salariale. Il s’agit du CM-CIC. Il est désormais possible de percevoir une…

Lire la suite
  • 0

Prime : l’intersyndical dit non au chantage !

Les organisations syndicales représentatives à STMicroelectronics France rejettent donc en bloc, le chantage de la direction à la signature d'un accord sur un supplément d’intéressement pour répondre de façon maladroite à la demande gouvernementale de « prime MACRON ». Pour les Organisations Syndicales Représentatives un supplément intéressement peut se négocier durant toute l’année calendaire qui suit le versement de l’intéressement. Il a une réelle valeur de récompense, doit être pour toutes les forces vives de ST ! Lire le tract communiqué_intersyndicale-primes-Macron.

Lire la suite
  • 0

Prime Macron : suite et fin de la négociation

Après une seconde discussion avec la direction, aucune avancée significative n’est constatée. Les trois organisations syndicales majoritaires sont unanimes pour refuser le dispositif proposé, à savoir un aménagement du dispositif d’intéressement. Pour la CFDT, il est urgent d’ouvrir des négociations portant sur la rémunération ! Lire notre tract nego_prime_complement-interessement.

Lire la suite
  • 0

Prime de fin d’année : la réponse de l’entreprise

C'est fait. La loi est publiée concernant la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat. Adoptée en un temps record, la loi portant mesures d’urgence économiques et sociales met en place la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat promise par notre président suite à la crise des gilets jaunes. Cette prime exceptionnelle exonérée repose sur le volontariat des entreprises et est limitée. La CFDT STMicroelectronics a demandé à obtenir une prime de fin d’année de 1 000 € pour tous les salariés ! Malheureusement, la réponse est négative. Cependant, la Direction envisage de faire un geste sur la prime d'intéressement. A ce jour, nous n'avons ni modalité, ni montant... Lire notre tract prime_noel_ST-NON et notre tract-CFDT_prime_Macron_janvier_2019.

Lire la suite
  • 0

Intéressement : des indicateurs plutôt bien positionnés

La direction a communiqué à la commission de suivi les résultats des indicateurs pour les deux premiers trimestres 2018. Ces derniers atteignent déjà 45.7% des objectifs. C'est une bonne nouvelle. Nous vous rappelons que la CFDT, après plusieurs années de non adhésion, s’est engagée sur cet accord d’intéressement plus simple, plus équitable, plus attractif et plus lisible, qui permet à situation équivalente de rapporter plus aux salariés. Selon nos estimations, si le deuxième semestre 2018 est aligné sur les résultats obtenues en Q1 et Q2, alors le budget annuel de l’intéressement sera à son maximum. A suivre... Lire notre tract Intéressement-2018.
Lire la suite
  • 0

Intéressement : fin des négos, la CFDT signe l’accord

La CFDT a signé le nouvel accord d'intéressement qui vise à couvrir la période 2018 à 2020. Nous considérons qu'il s'agit du meilleur accord négocié ces 15 dernières années. En effet, nous sommes parvenus à augmenter le budget global de 50%, aussi et à notre demande, la part fixe de l'intéressement représente au moins 50% du total de la prime, avec un abondement à hauteur de 50% sur cette part fixe. Les 50% restants seront repartis proportionnellement au salaire. Les indicateurs sont plus facilement atteignables (la cible est de nouveau à 100% et non plus 125%). Enfin, nous avons supprimé les indicateurs trop obscurs ou qui "délivraient" le moins et la Direction reconnaît qu'une communication trimestrielle sur l'atteinte (ou pas) des objectifs sera utile pour tous. Nous estimons que le niveau d’intéressement doit être le reflet réel des résultats financiers de la compagnie. Nous sommes donc sur la bonne voie, même si tout n'est pas encore parfait…

Lire la suite
  • 0